Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Règle du Puluc

Le Puluc guatémaltèque possède la particularité d'être plus connu des structures ludiques en France qu'au Guatemala. Il faut en effet parcourir de nombreux kilomètres sur de nombreuses routes caillouteuses du Guatemala pour pouvoir en découvrir certains exemplaires.

Les joueurs avertis reconnaîtront dans le Puluc le parent direct d'un jeu très récent, Linja, de Steffen Mülhäuser.

pulucPratiqué par les Indiens Ketchis, le Puluc oppose 2 joueurs, dont le but est de capturer tous les pions de l'adversaire, les joueurs en possédant 5 chacun.

Le plateau de jeu est constitué de 11 cases, séparées par des lignes (des épis de mais sont parfois utilisés).
Au début du jeu, le plateau de jeu est vide.

Chacun à son tour, les joueurs lancent 4 pièces de monnaie (ou 4 dés bifaces) et déplacent un pion (ou une pile de pions) du nombre de lignes obtenues par le lancer.

A chaque jet, on peut soit faire entrer un nouveau pion en jeu, soit en déplacer un déjà sur le plateau.

Un joueur ne peut pas déplacer un pion sur une case déjà occupée par un de ses pions.
Il peut par contre faire parvenir un de ses pions sur une case déjà occupée par un pion  adverse, auquel cas ce dernier est fait prisonnier en le plaçant sous le pion qui vient de la capturer.

Cette nouvelle pile formée se déplacera alors selon les mêmes règles qu'un pion et pourra donc capturer et être capturée.

Quand une pile de pions atteint la fin de son parcours, les pions prisonniers sont alors retirés du jeu, les autres pions étant replacés au début de leur parcours. Pour gagner, un joueur doit réussir à faire prisonnier tous les pions adverses et à les retirer du plateau de jeu.